Orion a : anatomie d'un nuage moleculaire geant

par Anne Dutrey

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Alain Castets.

Soutenue en 1991

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Utilisant les transitions de rotation (j=10 et j=21) de co et de ses isotopes #1#3co et c#1#8o, nous avons realise la cartographie complete a moyenne resolution (2. 5) de la partie centrale (1/2 degre par 1 degre) du nuage moleculaire geant le plus proche de nous: orion a situe a 470 parsecs. Ce type d'analyse utilisant plusieurs transitions de la meme molecule et qui n'a encore jamais ete realise a cette echelle, est fondamental pour la comprehension de la physique et de la dynamique des regions de formation d'etoiles. Il permet d'acceder simultanement aux principaux parametres physiques dans les nuages (temperature, densite, colonne densite, masse. . . ). A partir d'un modele de transfert simple (lvg) mais plus realiste que celui couramment utilise (etl, dont nous montrons les limitations) nous deduisons ainsi la temperature, la colonne densite, la densite, la masse, non seulement dans le halo et l'enveloppe du nuage (analyse #1#2co et #1#3co) mais aussi dans les condensations denses (analyse c#1#8o) localises au cur meme du nuage. Ceci nous permet de donner une image de synthese d'un nuage moleculaire geant considere comme typique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 69 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1991TOU30189
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TDutrey
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.