Les portugais dans l'emigration : une geographie de l'absence

par Michel Poinard

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Kayser.

Soutenue en 1991

à Toulouse 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'intuition premiere de cette recherche s'appuie sur la onviction qu'il faut partir de l'emigration pour comprendre l'immigration et qu'il faut revenir aux emigres pour pressentir la maniere dont ils vont s'integrer a leur pays de residence; il convient de retrouver la duree et de postuler que le migrant est engage dans un parcours et une histoire qui commencent avant qu'il n'ait fait le choix de s'en aller et qui se prolonge bien audela de son installation dans le pays d'accueil. La these est constituee de deux parties qui se suivent dans le respect de la chronologie des moments clefs du pays. La premiere partie intitulee "une pression migratoire etiree sur 150 ans" detaille de 1830 a 1974 la grande vague des departs qui lance les portugais vers l'amerique a partir de la seconde moitie du xixe siecle puis apres une courte interruption due a la grande crise et a la seconde guerre mondiale, analyse de deferlement d'un nouveau flux contemporain vers l'europe. La seconde partie - l'emigration au quotidien - profite du tournant decisif de 1974 pour degager la pluralite des acteurs et des echelles, celle de la sphere de l'etat et du territoire national puisque c'est l'espace tant politique qu'identitaire de reference, en mesurant cependant que la politique de celui-la vise autant a legitimer son emigration qu'a repondre aux aspirations de ses emigres. . .


  • Résumé

    The main intuition behind this research is based on the conviction that immigration is best understood by firstly looking at emogration, and that you have to come back emigrants themeselves in order to from an idea of how thry are going to integrate into their country of residence. Because the migrant has set off on a route and become part of the history that in fact began before he even decided to leave and which will continue long after his installation in the host country. The thesis is divides into two parts, one following the other in chronological order according to the country's milestones. The first part, "migratory pressure stretching over 150 years", gives a detailed account of the years from 1830 to 1974. When a huge wave of departures which pushed the portugese to america from the second half of the nineteen century then after a brief pause caused by the great crisis and the second world war, analyses the new contemporary flood of emigrants towards europe. The second part - emigration in daily life - takes advantage of the decisive turning point of 1974 to clarify the fluidity of the actors and the scale et which the are invawed: - that of the state and its national territory as this is the reference area with respect not only to identify but to policy considering however. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.