Toulouse : de la métropole à la technopole

par Marie-Thérèse Grégoris

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Paul Laborie.

Soutenue en 1991

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Pointed out as a regional capital in 1960, Toulouse has became a technopole in 1990. The process which has turned the administrative and commercial functions of the urban economy in to conceiving function is lasting for thirty years. It is produced and kept on by urban dynamics which are differents depending ont the mainperiods of the productive system evolution. During the sixties, local and national policies supporting the economic growth open up the city for industry. The biography of an expansionist mayor, the progress of electronic industries and aero-spatial complex settlements generated by the policy of national and regional development show how the grafts of the future technopole are lied within the city development. During the seventies, crisis effects, social behaiviours identified in the suburbanisation, induce economic and municipal dynamics in the peripheric aereas. In those places are born parcs of activities preceding technopoles. In the carly eighties the productiv system mutation arouses new technologies emergency. In toulouse, researcher-engineers, trained in electronic plans have been creating small enterprises and occuping this gaps of activities. Creation of small enterprises illustrates all the relations that exist between industry and the city and also shows the limits of the economic and social development wich are specific for the technopole.

  • Titre traduit

    Toulouse : from the metropole to the technopole


  • Résumé

    Capitale régionale en 1960, Toulouse est désignée comme une métropole en 1990. Le processus qui a fait évoluer l'économie urbaine fondée sur des fonctions administratives et commerciales vers des fonctions de conception dure trente ans. Il est provoqué par des facteurs et nourri par des dynamiques urbaines qui diffèrent selon les grandes périodes d'évolution du système productif. Au cours des années soixante, les politiques locales et nationales d'encadrement de la croissance ouvrent la ville a l'industrie. La biographie d'un maire expansionniste, le déroulement des implantations des industries électroniques et du complexe aérospatial, dus à la politique d'aménagement du territoire, montrent comment s'insèrent les greffons de la future technopole. Au cours des années soixante-dix, les effets de la crise, les comportements sociaux reconnus dans la périurbanisation entrainent des dynamiques économiques municipales dans la banlieue. Dans ces lieux, apparaissent les parcs d'activités, précurseurs des technopoles. Au début des années quatre-vingts, la mutation du système productif suscite l'émergence de nouvelles technologies. A Toulouse, des ingénieurs-chercheurs, formes dans les établissements de l'électronique, de l'aéronautique, du spatial créent des petites entreprises qui investissent ces créneaux d'activités. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 328-346. Notes bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque de géographie et d'aménagement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LSO 135
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.