Devenir sujet entre deux langues. Les effets psychologiques de l'acquisition du francais-langue seconde chez des bresiliens vivant a toulouse (france)

par Elaine Costa-Fernandez

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Claude Clanet.

Soutenue en 1991

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    A partir d'un groupe de bresiliens vivant a toulouse depuis plus de 5 ans et possedant le francais comme langue seconde, nous nous sommes interroges sur les effets psychologiques de cette acquisition en situation interculturelle. Selon notre hypothese l'expression dans une langue seconde suppose des changements chez l'individu bilingue par rapport a sa langue maternelle. Ces changements proviennent de nouvelles representations sociales acquises durant le processus d'integration a la societe d'accueil. L'organisation defensive du sujet est bouleversee ce qui provoque l'emergence d'autre mecanismes de degagement du moi. Chaque langue utilisee, va donc vehiculer des procedes specifiques, avec des consequences sur le processus de symbolisation et sur l'integration du moi. Afin de verifier nos hypotheses nous avons fait passer le tat dans les deux langues du sujet, avec un espacement de six semaines entre les deux passations. Pour analyser les protocoles nous avons utilise la grille de depouillement de v. Shentoub qui releve les procedes defensifs mis en place par le sujet lors de l'elaboration du recit. Nos resultats nous permettent de conclure que le comportement du sujet varie en fonction des langues utilisees et ceci a travers l'ecart entre les problematiques et les caracteristiques formelles de deux passations. Bref, ce qui est vraiment en cause lors de l'utilisation d'une langue est la fonction psychologique que celle-ci joue dans la structure du sujet et en particulier sa facon de representer la fantasmatique oedipienne.

  • Titre traduit

    The psychological effects of learning french as a second language on brazilians living in toulouse (french)


  • Résumé

    The study is based on a group of brazilians living in toulouse for at least 5 years and having learned french as a second language. The aim is to investigate the psychological effects of this learning process in an intercultural situation. Our hypthesis is that learning to express oneself in a second language induces changes in a bilingual individual's attitude towards his tongue. These changes are based on the new social representations acquired during the process of integration into the host society. The individual's defence mechanisms are disturbed and this leads, in turn, to new forms of self expression. Thus, the use of each language involves its specific procedures with their consequences on the process of symbolization and the integration of the self. In order to cerify our hypotheses, we had our subjects take a tat test in both languages with an interval of six weeks between the tests. To analyse the data we used the analytical grid devised by v. Shentoub which traces the defensiul procedures used by the subject when constructing an account. Our results lead us to the conclusion that the subject's behavious varies according to which language is being used and that this variation can be observed in the gap between the expression of preblematiccs and the different formal characteristics specific to each language. In short language has a specific psychological function in the subjects structure and not ably in his oedipal fantasies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (607 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.