Contribution à l'étude du contrôle de la stéroïdogénèse surrénalienne chez les amphibiens : effet et mécanisme d'action de la vasotocine

par Agnès Larcher

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Hubert Vaudry.

Soutenue en 1991

à Rouen .


  • Résumé

    L'interrénale des amphibiens est composée de cellules chromaffines et stéroïdogènes qui peuvent communiquer par un mécanisme paracrine. Le but de notre travail était I) de mettre en évidence la présence de vasotocine (AVT) dans le tissu interrénalien de grenouille et II) de rechercher l'action et le mécanisme d'action du peptide sur la stéroïdogénèse. La présence d'un peptide apparenté à l'AVT dans les cellules chromaffines de la surrénale a été montrée par la technique d'immunofluorescence. Le peptide a été quantifié par radioimmunologie sur colonne Sep-Pak. L'AVT et les peptides apparentés induisent une stimulation dose-dépendante de la sécrétion de corticostérone et d'aldostérone par des surrénales en périfusion. Toutefois, l'AVT s'avère être le peptide le plus actif (ED50:510 puissance -10 M). L'étude pharmacologique révèle que seuls les antagonistes vasopressinergiques de type 2 ou ocytocinergiques bloquent la stimulation induite par l'AVT. Les études sur le mécanisme d'action de l'AVT montrent que l'effet corticostimulant du neuropeptide est médié par l'activation du turnover des phosphoinositides. L'analyse des variations du Ca2+ cytosolique indique que l'AVT induit une mobilisation des stocks de calcium intracellulaire et l'ouverture de canaux calciques membranaires. En conclusion, l'AVT localisée dans les cellules chromaffines pourrait agir comme un facteur local de contrôle de l'activité surrénalienne. L'effet stimulateur du peptide sur la stéroïdogénèse est médié par des récepteurs couplés à l'activation de la phospholipase C et à la mobilisation du calcium


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 400 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 91/ROUE/S051
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 91/ROUE/S051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.