Recherches ecophysiologiques sur la reproduction de la seiche, sepia officinalis linne (mollusque cephalopode, sepiidae) dans le secteur mor braz-golfe du morbihan (sud bretagne)

par Olivier Bouchaud

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de J. DAGUZAN.

Soutenue en 1991

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La seiche penetre dans le golfe du morbihan au cours du mois de mars de chaque annee pour se reproduire. Les femelles pondent 20 a 40 millions d'ufs preferentiellement sur les armatures des casiers utilises par les pecheurs professionnels. Ces ufs sont detruits avant les premieres eclosions car les casiers sont sortis de l'eau au mois de mai. Il n'existe pas de zones naturelles propices au depot des ufs dans le golfe du morbihan. Les femelles pondent la totalite de leurs ufs au cours d'une unique saison. La quantite de vitellus contenue dans les ovocytes, diminue avec l'age des femelles. Ceci correspond a un etat d'epuisement de l'ovaire. La fecondite individuelle des femelles dans le secteur considere varie de 500 a 1000 ufs, selon qu'elles se reproduisent au cours de leur premiere annee ou de la deuxieme annee de leur vie. Sous l'influence de la temperature de l'eau du golfe, les ufs pondus en mars se developpent en 90 jours et aboutissent a des seiches de grande taille (8 a 9 mm), alors que ceux pondus en juillet donnent des seiches de petite taille (6 a 7 mm) apres un developpement embryonnaire de 30 jours. La temperature d'incubation presente une nette influence sur le developpement des ufs en agissant sur l'utilisation du vitellus. Plus la temperature est elevee, plus les embryons se developpent vite, leur taille et leur poids sont faibles. La vitesse de croissance des embryons, la vitesse d'utilisation du vitellus et le taux de conversion des reserves vitellines en tissus embryonnaires subissent l'influence de la temperature d'incubation. Les perturbations observees au niveau des processus biochimiques de l'utilisation du vitellus sont mises en evidence au travers du metabolisme des lipides et du metabolisme energetique. Une temperature comprise entre 15c et 18c est la temperature optimale pour le developpement des ufs, qui aboutissent a l'eclosion des plus grosses seiches


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 p.)
  • Annexes : 154 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : R-248
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1991/76
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B VII b / BOU / r
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.