Contribution a l'etude de la mesure des contraintes par la diffraction des neutrons. Application a un assemblage colle par l'intermediaire d'une resine epoxyde

par JUN LI

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Alain Lodini.

Soutenue en 1991

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre travail consiste principalement dans la mise en place d'une technique de mesure des contraintes par la diffraction des neutrons. Cette methode permet generalement de s'affranchir de l'epaisseur de la piece en raison des faibles coefficients d'absorption lineaires rencontres. Cependant le flux de neutrons utilise est relativement faible et necessite un volume explore important (plusieurs mm#3). Trois conditions experimentales differentes sont utilisees. La methode 1 d qui permet la mesure directe des deformations. Elle est particulierement indiquee pour determiner une cartographie de la repartition des isodeformations a l'interieur du materiau. La methode 2d qui est basee sur une modelisation ellipsoidale de la deformation. Un certain nombre d'hypotheses simplificatrices permettent d'utiliser une loi lineaire en sin #2 la methode 3d qui est la methode generalisee, permet de calculer le tenseur complet des contraintes. La mesure par ces differentes methodes montre alors un accord satisfaisant entre les elements finis, les jauges d'extensometrie, la diffraction des neutrons. Pour la premiere fois, nous avons applique cette technique a l'etude d'un assemblage metallique colle par l'intermediaire d'une resine epoxyde. La qualite du joint de colle est tout d'abord controlee par neutronographie. Le travail consiste ensuite a comparer differentes techniques de mesure des contraintes dans les assemblages colles: elements finis jauges d'extensometrie diffraction des neutrons. Avec la methode 1 d et pour une eprouvette sans defaut macroscopique, nous observons la presence de contraintes residuelles probablement induites lors de l'operation de collage. Nous etudions ensuite la repartition des contraintes avec la methode 2d le long de l'interface metal-colle. La methode 3d appliquee a une eprouvette avec defaut macroscopique montre clairement la presence de contraintes residuelles de compression autour du defaut


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 59 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.