L'oeuvre poétique de Blas de Otero

par Évelyne Martin-Hernandez

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Alain Sicard.

Soutenue en 1991

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Blas de otero est un poete basque dont la production poetique, ecrite en langue espagnole, correspond a la periode 1941-1979. Le theme religieux inspire ses premiers livres, cependant il faut distinguer une premiere epoque de dependance du sujet a l'egard de dieu, une parole mystique, et une seconde phase de rebellion contre un dieu qui autorila guerre. C'est la que se forge une parole de rupture, blasphematoire. La production "engagee" de blas de otero, publiee a partir de 1960, traite de l'homme dans son rapport a ses semblables et a son temps. L'histoire, le reel sont des themes centraux, et le discours est essentiellement polemique. Il prend a cpntre-pied le discours officiel et sa vision du present et du passe, restaurant ainsi un courant de pensee "heterodoxe". Le paysage espagnol se trouve egalement arrache a la culture dominante. Dans des compositions souvent inspirees par les arts plastiques, le descriptif se charge de traits symboliques et la poesie s'y fait parole d'agitation. Toujours tendue vers l"immense majorite", la langue poetique incorpore langage populaire et oralite, ainsi que nombre de citations d'auteurs. Elle tend vers l'art du dire "vrai", de la transparence, de l'effacement du sujet.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 632 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-1991-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.