Variations saisonnières du transport et de la distribution de l'acide abscissique et de quelques nutriments dans les rameaux du hêtre (fagus sylvatica l. )

par Jean-Jacques Kelner

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de SUZANNE LACHAUD.

Soutenue en 1991

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le cycle annuel de croissance du hêtre (Fagus sylvatica) est marqué par la présence d'un bourgeon écailleux de mai à mars, à l'extrémité des tiges. Le contrôle de la croissance et de la dormance des bourgeons des arbres est souvent attribué, soit aux variations saisonnières du transport et du métabolisme de l'acide abscissique (ABA), soit à des interactions de type trophique entre tige et bourgeon. L'ABA endogène a été dosée dans les bourgeons: sa concentration est élevée en été puis elle diminue lors de l'entrée en dormance. En fin d'hiver elle ne décroit nettement qu'au moment du débourrement. Le transport de l'ABA-(3h), déposé latéralement sur les rameaux apicaux de hêtre, est essentiellement acropète. Des micro-autoradiographies montrent que ce transport s'effectue dans les parenchymes des jeunes tiges primaires en croissance; il a lieu dans le phloème des tiges ligneuses différenciées. Pendant le printemps et l'été les zones de croissance actives et le bourgeon accumulent l'ABA et les nutriments radioactifs (saccharose, thréonine). En septembre, le bourgeon accumulé encore l'ABA exogène, mais les nutriments sont détournés par la tige qui constitue des réserves. Pendant l'hiver, la radioactivité ne s'accumule plus dans le bourgeon. A l'apex du bourgeon écailleux, l'ABA s'accumule fortement dans le dôme apical, les primordiums foliaires et le procambium en mai, juillet, septembre et mars. Ces zones méristématiques accumulent également le DMO-(14c) et le saccharose tritié en septembre: elles présentent les propriétés d'un puits attirant les acides faibles et divers métabolites. Le rôle physiologique de l'ABA au cours du cycle annuel reste à élucider. L'ABA semble avoir peu d'effet inhibiteur sur les mitoses et l'organogenèse de mai à septembre. Il pourrait par contre, de même que la diminution de l'alimentation du bourgeon, contribuer a la réduction de l'allongement des entrenoeuds pendant cette période.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 p.)
  • Annexes : 185 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Institut national d'horticulture et de paysage. Bibliothèque générale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : HO ARBO 3 H (BG-06309)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.