Les glycolipides au cours du développement intraérythrocytaire de plasmodium falciparum : identification d'un dolichyl-phosphoryl-oligosaccharide et d'un glycosphin-golipide immunogène

par Grégoire Gbéssinou Edorh

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. SCHREVEL.

Soutenue en 1991

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le developpement intraerythrocytaire de plasmodium, agent du paludisme, est suivi d'une extension importante des structures membranaires pour assurer la croissance du parasite. Parmi les lipides necessaires a la biogenese membranes, les glycolipides de plasmodium ont ete peu etudies sur le plan structural et/ou fonctionnel. L'essentiel des resultats de ce travail sur plasmodium falciparum concerne l'identification de la synthese de novo d'un dolichyl-phosphoryl-oligosaccharide et d'un glycosphingolipide immunogene. Dans les stades trophozoites et schizontes de p. Falciparum, le marquage metabolique a la 3h-glucosamine permet d'identifier 5 glycolipides majeurs nommes gl1, gl2, gl3, gl4 et gl5. Les analyses structurales et metaboliques realisees indiquent que le glycolipide gl5 de p. Falciparum est un dolichyl-phosphoryl-oligosaccharide. L'inhibition de la synthese du dolichol-phosphoryl-oligosaccharide gl5 par la tunicamycine est correlee avec celle de la glycoproteine majeure de la surface du merozoite pf msp (merozoite surface protein). Ce resultat pourrait suggerer la participation du gl5 dans la n-glycosylation des glycoproteines parasitaires. La presence d'un dolichyl-phosphoryl-oligosaccharide est compatible avec la demonstration d'un metabolisme des isoprenoides dans les differents stades intraerythrocytaires, fonctionnel jusqu'au farnesyl pyrophosphate. Le glycolipide gl2 de p. Falciparum est un glycosphingolipide. La preparation d'un anticorps polyclonal anti-gl2 chez le lapin a permis d'identifier le gl2 dans les merozoites, et d'inhiber l'invasion des globules rouges avec une concentration inhibitrice ic 50 de 30 g d'immunoglobulines/ml. Le glycolipide gl2 est reconnu specifiquement par des immunserums d'individus impaludes d'origine geographique differente. Cette situation permet d'envisager la synthese d'analogues structuraux inhibiteurs de la phase d'invasion des globules rouges par les merozoites, et de mettre l'accent sur le role des glycolipides lors de la reponse immunitaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (141 p.)
  • Annexes : 283 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 27-2-438
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.