Qui a peur de la pyrale du tournesol ? : Contribution à l'étude, dans le Lauragais, du cycle biologique d'un ravageur potentiel du tournesol, Homoeosoma nebulella (Denis & Schiffermuller)

par Catherine Reymonet

Thèse de doctorat en Ecologie expérimentale

Sous la direction de Marc Jarry.

Soutenue en 1991

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Homoeosoma Nebulella est un lépidoptère pyralidae, dont les larves se développent aux dépens des capitules de composées. Elle a causé de gros dégâts sur le tournesol dans les pays de l'Est au début du siècle, et en cause encore en Chine et en Iran. Une espèce proche, H. Electellum, pose de gros problèmes aux USA à l'heure actuelle. H. Nebulella est actuellement presente en France, en particulier en Camargue où on l'observe dans les cultures tardives. Dans le Lauragais, où la présente étude a été menée, elle est extrèmement rare. L'objectif de ce travail était d'expliquer la rareté de cette espèce dans le Lauragais et d'estimer les riques de développement des populations de ce ravageur potentiel. Dans ce but, nous avons étudié: 1) les relations entre H. Nebulella et ses plantes-hotes, et particulièrement le chardon Marie, qui joue un rôle important dans la biologie des populations de cette pyrale; 2) le comportement des adultes d'H. Nebulella dans des parcelles de tournesol, en nous intéressant particulièrement à l'influence du stade de floraison; 3) le cycle biologique d'H. Nebulella, en particulier son voltinisme; 4) le développement larvaire et la diapause, tant sur le terrain qu'au laboratoire; 5) le parasitisme et la prédation. A l'issue de ce travail, il semble que la rareté de la pyrale soit due à 3 principaux facteurs: 1) la spécificité du comportement de ponte: les femelles pondent uniquement pendant la floraison, de préférence dans les premiers jours de celle-ci; 2) le cycle de la pyrale, plurivoltin, dans une région où le tournesol ne fleurit qu'en juillet; 3) la résistance des graines aux larves.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (126 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 11143
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.