Evolution tectono-sédimentaire du Rif externe centro-occidental (régions de M'sila et Ouezzane, Maroc) : La marge africaine du Jurassique au Crétacé : Les bassins néogènes d'avant-fosse

par Ahmed Benyaich

Thèse de doctorat en Géologie structurale

Sous la direction de Gérard Duée.

Soutenue en 1991

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Du trias au Lias moyen on assiste au développement d'une plate-forme carbonatée tidale. Sa dislocation lors des phases du rifting Tethysien (Lias moyen-bajocien) entraîne la formation de zones déprimées comblées au Callovo-oxfordien par des dépôts terrigènes d'origine africaine (ferrysch). La phase de dislocation Aaleno-bajocienne s'accompagne d'intrusions magmatiques d'origine mantellique. Du Jurassique supérieur à la base du Berriasien, le retour d'une sédimentation carbonatée se traduit: 1) dans les unites prérifaines proparte par l'individualisation d'une rampe carbonatée inclinée vers le nord; 2) dans les unités méso- et intra rifaines, par des sédiments gravitaires (calciturbidités et conglomérats à éléments calcaires) sous forme d'éventails détritiques profonds. Ces accumulations sont contrôlées par des mouvements eustatiques et tectoniques. L'évolution au Cenomano-turonien, puis au Sénonien, est caractérisée par des dépôts pélagiques (marneux et siliceux) et des phénomènes de resédimentation en masse. Ceux-ci traduisent un changement dans la cinématique entre l'Afrique et l'Europe (début de convergence). Au Néogène, l'individualisation de bassins d'avant-fosse (bassins de Trachla et de Zoumi) s'inscrit dans le cadre tectogénique régional. Ils se placent au front du bourrelet tectonique plus interne ou domine la compression correspondant ici à l'unité intra rifaine du Loukkos. Le bassin de Trachla vient de plus se placer dans le prolongement probable du linéament transcurrent de Jebha, celui de Zoumi est plus au sud. La structure actuelle du Rif externe correspond à un empilement d'unités séparées par des contacts tectoniques tantôt sub-horizontaux tantôt fortement pentés. Cette structure résulte des phases du Miocène supérieur. Elle peut être aisément expliquée par des décollements avec paliers et rampes successifs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (308-31 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p.293-308

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : USG 10618
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.