Evolution tectono-sédimentaire de la série méso-cénozoi͏̈que de la moyenne Moulouya : Lithostratigraphie, tectonique, décompaction et calcul de la subsidence

par Kamal Labbassi

Thèse de doctorat en Géologie

Sous la direction de Gérard Duée.

Soutenue en 1991

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Au Trias supérieur, la réactivation des accidents tardi-hercyniens en extension a induit la formation de bassins subsidents NE-SW. Leur comblement débute par des dépôts grossiers rouges et se poursuit par des argiles salifères et évaporitiques. Des basaltes s'y intercalent. Au Lias inférieur et moyen, se développe une plate-forme carbonatée qui passe de milieu supratidal à un milieu infratidal. Des variations d'épaisseur et de faciès se rencontrent à l'aplomb des discontinuités tectoniques. Au Domerien supérieur s'annonce une émersion responsable d'une lacune sédimentaire. Au Lias supérieur P. P. -Dogger, une nouvelle plate-forme carbonatée s'intègre à la plate-forme dolomitique aaleno-bajocienne de la Meseta oranaise. A partir du Bathonien, la mer se retire et l'on passe à un environnement laguno-continental. Au Crétacé, les dépôts s'organisent dans une séquence, représentant un cycle sédimentaire complet, contrôlée par l'estatisme. Au Cénozoïque, l'évolution s'effectue en milieu continental. La suite sédimentaire montre trois cycles stratigraphiques. Ils commencent par des conglomérats de base et se poursuivent par des marnes rouges à gypse et des calcaires lacustres. Sur le plan tectonique, le secteur d'étude s'intègre dans un couloir de cisaillement NE-SW. Sur des décrochements E-W et NW-SE à valeurs de fractures de Riedel se développent des plis en échelons. L'évolution structurale est complexe et elle débute à l'Eocène supérieur et se poursuit jusqu'à l'actuel, rendant compte de la variation de la disposition des axes de déformations au cours du temps. Les calculs de décompaction et la construction des courbes de subsidence montrent deux phases importantes de rifting; au Trias supérieur et au passage Lias inférieur, Lias moyen. Les taux d'amincissement crustal sont de l'ordre de 1,29 dans les dépôts centrés. Une troisième phase de distension intervient localement au Lias supérieur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (254 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 243-254

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 10490
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.