Résolution numérique des équations de Navier-Stokes et application aux turbomachines

par Joelle Massines

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Claude Basdevant.

Soutenue en 1991

à Paris 13 .


  • Résumé

    Il s'agit du développement d'un code industriel pour l'étude des phénomènes apparaissant dans les turbomachines, à savoir les jets sous détendus. Les contraintes de temps de calcul et d'espace mémoire nécessaires nous ont conduit a implanter des méthodes d'accélération (multigrille et implicite) sur le schéma de résolution explicite d'ordre 2 en temps et en espace et a limiter le modèle de turbulence utilise a deux équations supplémentaires (modèle de Jones et Launder) avec prise en compte directe des effets de bas nombre de Reynolds. Pour simuler les effets de compressibilité, dus aux gradients de pression et de température apparaissant a la sortie d'un jet, de nouveaux termes ont été introduits dans les équations de la turbulence et de l'énergie totale. Ils proviennent de la modélisation de termes négligés jusque la en incompressible. Une comparaison de l'efficacité des différentes méthodes d'accélération de la convergence est effectuée sur un cas simple, ainsi qu'une des performances des modèles de turbulence a zero ou deux équations. Afin de réduire le nombre de mailles nécessaires et de faciliter l'initialisation, une formulation multidomaine a été introduite dans le code et a été testée


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 159 P.
  • Annexes : 42 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1991 033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.