Modulation de la prolifération in vitro de cellules musculaires lisses d'aortes de rats par des dextranes biospécifiques

par Thierry Avramoglou

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jacqueline Jozefonvicz.

Soutenue en 1991

à Paris 13 .


  • Résumé

    La prolifération des cellules musculaires lisses (cml), constitue l'un des facteurs clé de l'évolution athérogénique. Nous nous sommes propose d'évaluer l'éventuelle modulation in vitro, de la prolifération de cml d'aortes de rats, par des dextranes biospécifiques portant des groupements carboxymethyle, benzylamide et sulfonate (cmdbs). Suivant leur composition globale, les cmdbs ont un effet plus ou moins marque sur les cml. Pour des doses croissantes, certaines compositions manifestent un effet biphasique inattendu: une stimulation précédant une inhibition, suggérant la coexistence simultanée de deux effets antagonistes variant de manière indépendante. Comme pour l'héparine, les propriétés inhibitrices des cmdbs sont indépendantes de leurs capacités anticoagulantes. Les produits très actifs contiennent un taux de benzylamide assez élevé et au moins 10% de fonctions sulfonates. Une fraction des cmdbs se lie aux cellules par l'intermédiaire de récepteurs d'affinité relativement élevée. Les cmdbs agissent par blocage du cycle cellulaire au niveau de la phase g1 tardive


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 250 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1991 023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.