Coexistence des formes dans #1#8#7au : etude des peuplements des bandes prolate et oblate

par AMEL KORICHI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de CHRISTIAN BOURGEOIS.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au cours de ce travail consacre a l'etude des niveaux de haut spin dans le noyau de transition #1#8#7au, nous avons mis en evidence, pour la premiere fois, le fait que l'alimentation relative des systemes prolate et oblate (qui coexistent dans cet isotope) est differente selon la reaction et l'energie de bombardement utilisees. D'une part, nous avons effectue des calculs theoriques bases sur le modele de cranking. Il en ressort que la coexistence de formes prolate et oblate est predite jusqu'a des spins tres eleves (40 h) dans ce noyau. D'autre part, nous avons realise plusieurs experiences. La premiere a consiste en l'etude des etats de haut spin de #1#8#7au peuples par la reaction #1#6#0gd(#3#1p,4n) a 145 mev. Celle-ci a ete effectuee dans l'espoir d'observer des etats de plus haut spin que ceux prealablement etablis a l'aide de la reaction #1#7#2yb(#1#9f,4n) a 95 mev (jusqu'au spin 57/2 h). Les coincidences - ont ete collectees a l'aide de multidetecteur 4 chateau de cristal. Nous n'avons pas observe d'etats de spin superieur a 57/2 h mais nous avons decouvert que l'alimentation relative des systemes prolate et oblate dans la reaction utilisant le phosphore comme projectile est differente de celle de la reaction utilisant le fluor. Afin d'approfondir ce phenomene nouveau, nous avons alors realise des experiences de coincidences - dans les deux reactions a plusieurs energies de faisceau en utilisant le chateau de cristal a orsay. Pour ces memes reactions, la section efficace de fission a ete mesuree aux differentes energies de faisceaux incidents. Deux hypotheses sont proposees pour expliquer la difference d'alimentation des systemes prolate et oblate: 1) la fission peut jouer un role: elle pourrait detruire selectivement les noyaux tres deformes qui peupleraient les bandes prolates; 2) les bandes prolate et oblate ne prennent pas leurs sources dans la meme zone d'entree du plan (ex, i). Sur le plan experimental, des moyens de detection plus sophistiques tel eurogam sot necessaires pour trancher de maniere incontestable entre ces deux hypotheses


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 56 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.