Etude des phases onde de densite de spin induites par le champ magnetique dans les conducteurs organiques quasi-unidimensionnels : role du desordre

par François Tsobnang

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Pierre Garoche.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le role du desordre sur les phases onde de densite de spin induites par le champ magnetique (odsic) a ete etudie sur un echantillon de (tmtsf)#2clo#4. Les proprietes a basse temperature de ce conducteur organique quasi-unidimensionnel dependent de la vitesse de refroidissement au passage de la transition de mise en ordre des anions qu'il subit a 24 kelvins. Nous avons utilise cet effet de cinetique pour controler le taux de desordre dans l'echantillon. Nos investigations ont ete effectuees a l'aide de mesures calorimetriques: d'une part, des mesurs simultanees de la chaleur specifique et de l'effet magnetocalorique en champ variable, et d'autre part, des mesures de la chaleur specifique en champ fixe. Nous avons mis en evidence un nouveau comportement multicritique en un point de la ligne de transition du second ordre qui separe la phase metallique et les sous-phases odsic. La criticite de ce point passe de tetracritique a bicritique lorsque le desordre augmente. Le point tetracritique peut etre interprete comme le resultat de la superposition de deux sous-phases odsic adjacentes. Nous rapportons aussi un effet de depairage de paires-electron-trou induit par le desordre non magnetique. Ce depairage differe du comportement universel. De plus l'ecart par rapport a ce dernier depend du champ magnetique. Enfin il n'est pas monotone en fonction du champ. Par ailleurs, les mesures que nous avons effectuees montrent que la mise en ordre des anions n'influence pas directement les reentrances partielles de l'etat metallique dans les sous-phases odsic entre 3 et 7 teslas. Ceci permet de penser que, dans ce domaine de champs magnetiques la bande interdite ouverte dans le spectre d'energie du fait de la mise en ordre des anions ne serait pas directement responsables des reentrances


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 142 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010507
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.