La glycoproteine du virus rabique. Antigenicite, variabilite de la sequence et heterogeneite

par ABDENOUR BENMANSOUR

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ANNE FLAMAND.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans la premiere partie de cette these nous avons realise une analyse precise de l'antigenicite de la glycoproteine du virus rabique a l'aide de 264 anticorps monoclonaux (amc) neutralisants et d'une collection de mutants d'echappement. Nos resultats ont montre que 97% de ces amc reconnaissent les sites antigeniques ii et iii precedemment decrits. Nous avons mis en evidence la presence d'un site antigenique mineur (site mineur a), et d'un epitope lineaire reconnu par un seul amc (epitope g1). Dans la deuxieme partie de cette these nous avons etudie la glycoproteine de souches des rues de virus rabique. La sequence du gene de la glycoproteine a ete determinee directement sur des fragments d'un cerveau de chien apres amplification par la polymerase chain reaction (pcr). Une souche d'origine humaine, isolee a partir de la salive d'un patient atteint de rage clinique, possede 5 acides differents avec la souche d'origine canine. Ces differences sont indicatives de la capacite d'evolution du virus rabique. Des variantes de la souche humaine, selectionnes, pour leur meilleure adaptation a la culture cellulaire, ont d'ailleurs presente de nouvelles substitutions d'acides amines. Pris dans leur ensemble nos resultats suggerent l'existence d'une heterogeneite intrinseque de la population virale composant les souches des rues. Cette heterogeneite a par la suite ete demontree par le sequencage de clones moleculaires du gene de la glycoproteine. Un tiers seulement des genomes presents dans le cerveau du chien enrage est conforme a la sequence consensus alors que les deux autres tiers ont presente entre une et trois substitutions d'acides amines. Des populations virales aussi heterogenes ont ete souvent decrites et qualifiees de quasispecies, un concept qui implique que des populations extremement heterogenes sont maintenues dans un equilibre dynamique. Cet equilibre peut etre rapidement deplace ce qui donne aux virus a arn la capacite de s'adapter facilement a de nouvelles conditions de culture


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 245 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010431
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.