Caracterisation des genes ribosomiques de l'adn nucleaire de nicotiana sylvestris spegaz. Et comes. Recherche de differences entre plantes haploides-doublees (androgenese) et leur lignee d'origine

par HERVE LEVESQUE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Rosine de Paepe.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une etude genetique et moleculaire des variations induites chez nicotiana sylvestris par la culture in vitro de grains de pollen (androgenese) est presentee. L'analyse genetique montre la stabilite du syndrome hd caracteristique des cycles successifs d'androgenese. Elle confirme cependant que des deviations phenotypiques peuvent apparaitre chez certaines lignees hd. L'hypothese de reversion, proposee pour expliquer cette instabilite genetique, est discutee. L'analyse moleculaire des plantes androgenetiques met en evidence une modification specifique (modification hd) qui affecte une des trois classes d'unites ribosomiques presentes chez cette espece. On observe pour celle-ci une diminution du nombre de copies. Cette modification hd pre-existe dans le grain de pollen: elle est consecutive a une reorganisation post-meiotique dans le noyau vegetatif. Ce resultat confirme la nature vegetative du noyau a l'origine des plantes regenerees. Une seconde modification (modification pr) est observee chez des plantes issues de la culture de protoplastes (plantes pr). Une reduction du nombre de copies affecte specifiquement une seconde classe d'unites ribosomiques. Des hypotheses quant aux mecanismes impliques dans les modifications hd et pr sont proposees ainsi qu'un modele d'organisation des genes ribosomiques nucleaires chez n. Sylvestris. Chacun des trois organisateurs nucleolaires serait occupe par une classe d'unites ribosomiques donnee et il y aurait peu ou pas de melange entre les classes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 140 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010419
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.