Excitation electronique et dissociation de no en matrice de gaz rare induites par addition de quanta de vibration

par IKHLEF HADJ BACHIR

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Henri Dubost.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'excitation par laser ir du niveau v=1 ou v=2 de l'etat electronique fondamental de no en matrice de gaz rare a t=5-8 k produit des molecules vibrationnellement tres excitees grace a un pompage anharmonique v-v tres efficace. L'observation d'une fluorescence vibrationnelle intense entre 550 et 900 nm montre que les transitions harmoniques v=7 a 12 issues des niveaux autour de v=20 acquierent en matrice une force d'oscillateur non negligeable. En plus de la fluorescence vibrationnelle une emission uv-visible provenant des deux premiers etats excites de valence a#4 et b#2 est observee. La lente decroissance irreversible de cette emission qui se produit sous irradiation ir et l'observation d'une thermoluminescence lorsqu'on rechauffe a 15 k un echantillon prealablement irradie montrent qu'une petite fraction des molecules de no se dissocie. L'analyse des spectres d'excitation de la luminescence electronique obtenus par double resonance ir-visible indique que les niveaux vibrationnels v>30 dans l'etat fondamental ne sont pas peuples et exclut tout transfert intramoleculaire vibrationnel-electronique (v-e) entre les etats x#2 et a#4. L'excitation electronique et la dissociation de no s'expliquent par des transferts d'energie intermoleculaires v-e entre des molecules de forte excitation vibrationnelle echangeant en une seule etape un grand nombre de quanta de vibration. Les molecules en position d'accepteurs effectuent alors la transition electronique bx. Une partie seulement de ces molecules atteignant des niveaux b(v>7) se dissocie car ces derniers sont faiblement predissocies par le continuum de l'etat a#4. Le reste relaxe vers b(v=0) et a(v=0) suite a une cascade non radiative intramoleculaire tres rapide


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 163 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010409
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.