L'enrichissement selectif en k, rb et cs des laves recentes de l'etna : role des fluides du systeme phreatique dans l'interaction magma encaissant sedimentaire et implications sur les dynamismes eruptifs

par VALERIE MICHAUD

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Roberto Clocchiatti.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'evolution geochimique des laves historiques et recentes de l'etna, comparee a celle des laves anciennes nous a conduit a mettre en evidence une anomalie selective en k, rb et cs. L'objectif de ce travail de these a ete de determiner la signification petrogenetique de ce phenomenes, de son evolution soudaine et importante dans les laves recentes. L'etude systematique des caracteres volcanologiques et geochimiques de l'activite historique et recente montre que l'edifice volcanique a ete le siege d'une injection majeure (en volume) de magma basique au xviieme siecle. Les proprietes geochimiques de ce magma n'ont que tres peu change jusqu'a nos jours, a l'exception de l'anomalie selective en k, rb et cs qui devient perceptible et qui s'exprimera de maniere brusque et nette a partir de 1970-71. Depuis lors elle n'a cesse de croitre. L'anomalie en k, rb et cs est correlee a deux modifications majeures du fonctionnement du volcan: un accroissement de la frequence des eruptions (1 eruption par an depuis 1971) et une tres nette diminution des volumes de magma emis (inferieurs a 0,1 km#3). Apres avoir elimine plusieurs hypotheses, nous proposons d'expliquer cette evolution par des interactions superficielles entre le magma et les vastes surfaces d'echanges offertes par le systeme d'alimentation filonien. Certains flyschs du substratum sedimentaire representent des reservoirs contaminants potentiels, en raison de leur richesse en alcalins. Les etudes mineralogique et petrochimique detaillees des enclaves enallogenes, frequemment associees aux laves eruptees, ont permis de mettre en evidence certains mecanismes de contamination (metasomatose soustractive en elements alcalins (k, rb et cs) et deshydratation des materiaux sedimentaires au profit du magma). Nous suggerons que la contamination des magmas s'opere par transfert selectif du k, du rb et du cs sous l'effet d'une phase fluide provenant de l'encaissant sedimentaire. Les changements, intervenant au debut des annees 1970, ont reuni des conditions favorables a l'expression du processus de contamination. La proportion magma fluide contaminant en alcalins pourrait jouer un role determinant, non seulement dans l'expression de l'anomalie mais aussi dans l'evolution des dynamismes eruptifs, dont l'intensite n'a cesse de croitre


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 167 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010373
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.