Etude de l'activation du recepteur des strogenes et des transformations de sa structure en utilisant des anticorps monoclonaux. Interaction du recepteur avec l'stradiol et avec des antistrogenes

par NORA ALICIA GIAMBIAGI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JORGE R. PASQUALINI.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nos resultats montrent que les anticorps monoclonaux d547, h222 et h226, prepares contre le recepteur des strogenes humain, reconnaissent le recepteur des strogenes de l'uterus ftal de cobaye. Toutefois, ces interactions dependent de l'etat d'activation du recepteur, indiquant que ce processus implique une transformation de sa structure qui modifie l'exposition des domaines fonctionnels. L'anticorps d547 reagit selectivement avec le recepteur active, suggerant que son epitope (region d) serait masque dans le complexe oligomerique non active 9s et deviendrait expose lors de sa dissociation. L'anticorps h226 reagit avec une seule sous-unite liant l'hormone de ce complexe, suggerant l'exposition partielle de son epitope (region a/b). Lors de l'activation, cet anticorps detecte la formation d'un homo-dimere ou les deux epitopes h226 sont exposes. L'anticorps h222 reagit avec les deux sous-unites liant l'hormone du recepteur non active, mais avec une seule du dimere active, suggerant que son epitope (domaine de liaison de l'hormone) serait implique dans la dimerisation. Ceci suggere en outre que les sous-unites liant l'hormone sont organisees differemment dans l'oligomere non active et dans le dimere active. Ces trois anticorps reagissent egalement avec le recepteur lie aux antistrogenes tamoxifene, 4-hydroxytamoxifene et ici 164, 384. Ces interactions montrent que les antistrogenes induisent une transformation structurale du recepteur similaire a celle induite par l'stradiol, mais quantitativement moins importante, suggerant que ces composes inhibent partiellement l'activation du recepteur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 442 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010362
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.