Etude des reponses electriques associees au transport des acides amines neutres dans la cellule epitheliale embryonnaire d'amphibien

par MINA ZAAFRANI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JACQUELINE BERGMAN.

Soutenue en 1991

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons montre, dans une etude electrophysiologique, que l'exposition d'enterocytes embryonnaires de xenope a differents acides amines neutres (aan) tels que gly, l-ala, l-ser, l-pro, l-asn et l-gln, l-leu, l-phe induit un courant transmembranaire attribuable a un co-transport d'ions et d'aan. Les reponses electriques aux six premiers aan sont na- et voltage-dependantes. Paradoxalement, les reponses a l-leu et l-phe (aa connus pour ne pas etre co-transportes avec na) induisent un courant entrant, concentration en aa-dependant comme les premiers, mais ce courant s'est avere insensible aux variations de na#e et k#e, il ne peut etre explique par les variations de cl#e et co#3h#e, il est insensible aux variations du potentiel de membrane. Nous avons compare la sensibilite des reponses electriques aux deux groupes d'aa a differents agents inhibiteurs du transport tels que meaib, bch, amiloride, ouabaine, la reduction de na externe, l'augmentation de k externe, et la depolarisation membranaire. Nous avons cherche a identifier leurs sites d'action et observe que la reponse a l-leu et l-phe est insensible a ces inhibiteurs hormis bch. Cette etude a revele que la reponse aux autres aa ne peut etre totalement abolie. En outre, la fraction de courant qui subsiste est en presence d'inhibiteurs presente des proprietes similaires a celles des reponses induites par l-leu ou l-phe. Elle varie selon une fonction saturable de la concentration en aan; elle est insensible aux variations du potentiel de membrane comme aux alterations de la composition ionique du milieu extracellulaire a l'exception du ph. La sensibilite aux variations de ph#e, l'effet potentiateur du co#3h# constate et l'inhibition marquee de ces reponses electriques par le 2,4-dnp nous ont amenee a postuler que cette composante de courant pourrait etre, comme la reponse a l-leu et l-phe, portee par un influx de protons accompagnant l'im


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 252 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010352
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.