Espaces et pratiques des femmes à Tlemcen : un cas de développement séparé?

par Rabia Bekkar

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Henri Raymond.

Soutenue en 1991

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le travail s'appuie sur une enquête réalisée auprès des femmes de Tlemcen par questionnaire et entretiens non directifs. Sont d'abord présentes le contexte spatial, en particulier les spécificités historiques ainsi que des repères sur la situation des femmes en Algérie. Puis cette approche anthropologique de l'espace décrypte les différents lieux de la sphère domestique : espace de familiarisation espace transitionnel. Des appropriations différenciées selon le sexe et l’âge sont mises en évidence. L'analyse se poursuit dans l'espace urbain, traditionnellement masculin. Certaines sorties féminines sont tolérées comme les visites familiales ou les soins médicaux. Mais d'autres issues des processus de modernisation dans lequel l'Algérie s'est engagé, sont soumises à négociation comme la scolarisation ou le travail salarie. Dans une société en transition, l'espace public apparait l'enjeu d'un conflit. Des divisions sexuelles de l'espace se reproduisent en dépit d'une mixité affirmée. D'où l'analogie avec les théories du développement sépare : si les femmes usent de stratégies pour élargir leur espace, c'est a avec ségrégation de fait qu'on aboutit souvent.

  • Titre traduit

    Spaces and practises of women in Tlemcen, Algeria a case of separte developpement?


  • Résumé

    This research is coming from a survey on the women of tlemcen using questionnaire and non-directive interviews. First are presented the spacial context, especially the historical specifities and the situation of women in Algeria. The analysis begins on the provate domain with explaination of the different places by using the concepts of urban anthropology. Gender difference is higher in the city than in rural country. The patterns of sociability are more conservative and controlled according to the age and the matrimonial position. Then, the public spaces of the city, which an maled dominated are investigated. Woman can leave easily their house to visit their relatives or to go the doctor but they must negociate to go to school or to a working place. In a changing society, the public spaces are supporting a social conflict. The sexual division is reproduced in spite or the regular mixity. The anology with the theories of separate development is confirmed: if women are using strategies to widen their space, the gender segregation is increasing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (III-335 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 307-333. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T91PA10089

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : L.6161
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.