Le cinéma populaire grec 1944-1969

par Kléoniki Karakitsou-Dougé

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Marc Ferro.

Soutenue en 1991

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cinq cent deux films du cinéma populaire grec-mélodrames, et comédies -, tant les chefs-d’œuvre que les "navets" ont constitué le corpus de l'étude ou il apparait que ce cinéma représente un témoignage précieux de la société et de la culture grecque. Elle a été structurée en trois grands chapitres : les constantes thématiques, les mécanismes dramaturgiques et la stylistique de ces deux genres cinématographiques. Le mélodrame affiche une vocation double et contradictoire : d'une part, cri de révolte, l'ouvre une brèche dans l'ordre social et d'autre part, par son cote conservateur, il réaffirme la nécessaire pérennité de la loi et de la morale. La comédie fonctionne comme un extraordinaire moyen d'investigation de la réalité sociale de la Grèce d'après-guerre, elle développe sa critique avec tous les procèdes spécifiques du comique hérites d’Aristophane. Dans ce cinéma populaire prédomine la notion de fatalité face à laquelle le héros du mélodrame se résigne, au contraire de celui de la comédie qui refuse de s'incliner. On retrouve dans ces deux genres cinématographiques la même structure des pleurs et des rires comme dans les deux figures emblématiques de la tragédie et de la comédie antiques, un signe de perpétuité de la culture grecque.


  • Résumé

    Five hundred and two films of the greek popular cinema-melodramas and comedies-, masterpieces as well as "flops", formed the body of the study where it appears that this cinema is a precious representation of the Greek society and culture. It has been structured in three great chapters : the thematic constants, the narrative structures and the stylistics of these two cinematographic genres. Melodrama shows a double and contradictory vocation: in one way as a cry of revolt it opens a breach in the social order, in the other; with his conservative side it reaffirms the necessary perreniality of law and morality. Comedy functions as un extraordinary way to investigate the social reality of Greece after the second world war, it develops its criticism with all the specific procedures of humor inherited from Aristophanes. The notion of fatality prevails in the popular cinema, fatality to which the hero of melodrama submits fimself, contrary to the one of comedy who refuses to bow. The same structures of tears and laughters are found in these two cinematographic genres as in the two emblematic figures of ancient tragedy and comedy, a sign of perpetuity of the Greek culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (387, 200 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 376-387. Notes bibliogr. Annexes (Vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T91PA10067
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 138

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1991
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1991
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/614 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.