Trois origines de la subjectivité : Luther, Descartes, Rousseau : fondement de la démocratie moderne

par Fusakazu Asano

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Terence Marshall.

Soutenue en 1991

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le fondement philosophique de la modernité politique comme démocratie en occident, s'établit dans un enchainement logique dualiste qui commence par la pensée luthérienne, se poursuit par la philosophie cartésienne constituant la pensée au singulier, (pensée monothéique), et évolue avec rousseau qui forme une synthèse. La problématique de la démocratie consiste d'une part à former un individu en tant que sujet autonome d'autre part à rendre permanente une unité entre les individus dont chacun constitue une finalité en soi. Or, les idées de liberté et d'individualité se développent avec la philosophie de sujet (ou pensée de subjectivité) du type luthérien-cartésien, mais évoluent d'une manière synthétique dans la pensée de Rousseau, en donnant le fondement idéal de la démocratie moderne, le principe de pluralisme et d'altérité, conçue en terme de volonté générale. Il s'agit de la pensée au pluriel qui rend possible le véritable dialogue existentiel et l'alternative.

  • Titre traduit

    Three origins of the subjectivity : Luther, Descartes, Rousseau : fondation of the modern democracy


  • Résumé

    The philosophical basis of the political modernity as democracy, has been settled in the west, by a dual logical chain that starts with the thinking of Luther, continues with the cartesianisme constituting the single thought (nomothetic philosophy), and evolves with Rousseau acting as a synthesis, the problematic of democracy consists on the one hand, in shaping an individual into an autonomous subject, on the other hand in making permanent a unity amongst individuals in which each of them constitutes a finality in itself. But, the concepts of liberty and individuality develop together with the philosophy of the subject (thought of the subjectivity) such as defined by Luther and Descartes but evolve in a purely synthetic manner in Rousseau’s thinking, creating the ideal basis for a modern democracy the concept of pluralism, conceived in terms of general willingness. This pluralism or plural though, makes existential dialogue and alternatives possible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-440 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.420-437. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T91PA10037

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PARIS.DR.1991
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1601-1991-3140
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.