Les frontières maritimes de la Chine

par Jian Zhou

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Hubert Thierry.

Soutenue en 1991

à Paris 10 .


  • Résumé

    En faisant appel à la notion de souveraineté, la chine a fixé comme le premier objectif de sa politique maritime la consolidation de ses frontières maritimes depuis 1949. En fonction des circonstances, elle a aussi fait valoir la théorie de projection de a souveraineté en vue de justifier ses revendications de l'extension de sa juridiction nationale sur les zones maritimes et le plateau continental adjacents a ses cotes. La chine manifeste une position intransigeante à propos des problèmes de souveraineté sur les îles Diaoyou les îles Paracels et les îles Spratly, étant donné que toutes ces iles sont considérées par elle comme faisant partie de ses espaces maritimes traditionnels. La question de la souveraineté mise à part, la Chine est prête à adopter une certaine souplesse en ce qui concerne la délimitation maritime proprement dite. Dans ce domaine, les revendications chinoises, révélées souvent à travers les déclarations, sont souvent des contre-revendications. Faute des législations nationales appropriées, elles sont vagues et imprécises. En matière des frontières maritimes, un phénomène remarquable de la pratique chinoise consiste dans le fait que la Chine n'ait jamais pris d'initiatives unilatérales en vue de créer et d'imposer une situation de fait à ses états voisins. La Chine recherche une solution diplomatique.

  • Titre traduit

    The maritime boundaries of China


  • Résumé

    By invoking the state's sovereignty, china has made since 1949 as its primary maritime policy objective, the consolidation of its maritime boundaries. In order to justify its claims over the sea areas adjacent to its coasts, she has also adopted in different circumstances, the theory of projection of sovereignty of coastal state over the sea. On the one hand, china maintains an intransigent position in the disputes with its neighbors concerning the sovereignty over the Diaoyu islands, the Paracels islands, and the Spratlys islands, considering all these archipelagos as coming into Chinese traditional maritime spaces. On the other hand, she tries to demonstrate some comprehensive flexibility when only the maritime delimitation is concerned. In this regard, the claims of the china, revealed often through its government's statements, are rather the counter-claims. It is remarkable that china has never tried to create unilaterally an effective situation in view to resort or to affect the maritime delimitation matters in relation to its neighboring states. She always insists on the diplomatic means in finding a solution to the disputes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (IX-615-[13] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 593-615. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T91PA10002

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 22189
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PARIS.DR.1991
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1601-1991-263/45647-44
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.