Le contrôle de gestion dans les relations Etat-entreprises publiques : l'exemple des entreprises publiques marocaines

par TAHAR BELLA

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Patrick Gibert.

Soutenue en 1991

à Paris 9 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le management public recourt à plusieurs disciplines avec une approche concrète des problèmes des organisations respectant à la fois les objectifs individuels et l'intérêt public. Dans cette thèse, nous avons étudié la contribution des systèmes de contrôle de gestion à l'ensemble des systèmes de contrôle et de régulation des entreprises publiques au Maroc. Des concepts et des méthodes de management les plus importants sont discutés et ont servi à formuler les éléments d'une approche pouvant participer à l'autonomie de gestion des entreprises publiques. L'intérêt et les limites des relations Etat-entreprises publiques et celles entre les responsables fonctionnels et opérationnels sont analysées dans le cadre des cas pratiques. L'étude de la dynamique du contrôle de gestion et sa contribution au développement de ces relations ont montré la présence de quelques insuffisances au niveau des systèmes. L'effet d'interaction entre le contrôle stratégique et le contrôle de gestion est mis en évidence ainsi que l'importance des techniques de communication au sein même des entreprises publiques. Cette approche nous a permis ainsi d'observer les dures réalités de la gestion publique et surtout de mettre à la disposition des gestionnaires des organisations publiques des instruments de réflexion et des éléments d'un langage commun.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.