Recherches en syntaxe du finnois : les desinences personnelles

par Richard Renault

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Nicolas Ruwet.

Soutenue en 1991

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette these traite de quelques aspects de la syntaxe du finnois dans le cadre theorique de la grammaire generative (theorie du gouvernement et du liage). L'etude de la distribution dun sujet nul est abordee a partir d'une typologie de la categorie de la personne (pronoms, clitiques pronominaux et marques d'accord). Notre analyse du sujet nul repose sur les proprietes morphologiques de l'accord et sur les contraintes syntaxiques et semantiques de l'interpretation coreferentielle du pronom nul de troisieme personne. L'etude du sujet nul est etendue aux phrases coordonnees au moyen d'une particule coordonnante, dans la mesure ou ce type particulier de coordination constitue un cas de figure clair ou il est necessaire de restituer un sujet nul. L'analyse que nous proposons pourla particule coordonnante montre que ce type de morphemes mlies doit etre traite comme un constituant a part entiere au niveau syntaxique. D'autres morphemes lies, tels que les marques d'accord et les marques casuelles, doivent etre analyses comme de simples affixes morphologiques dont la fonction est de manifester une relation de dependance struturale entre deux constituants. L'analyse proposee pour les phrases simples et pour les propositions non-finies integre cette distinction morphologique, et permet ainsi de reduire les proprietes differentielles entre les diverses propositions du finnois.


  • Résumé

    This thesis deals with some aspects of finnish syntax in the theorical framework of generative grammar (theory of government and binding). The distribution of null subjets is connected to a typology of personal category (pronouns, pronominal clitics and personal endings), and to the the relationship between subject and agreement. Our analysis rests on the morphological properties of agreement, and on the syntactic and semantic constraints of the coreferential interpretation of the third person empty pronoun. The study of null subjects is extended to coordinate sentences introuced by a particle on the conjugated negative morpheme. The analysis proposed for this particle shows that this ki d of bound moprhemes must be seen as a self-contained constituant at all levels of syntactic representation. As for others morphemes, like personal and case endings, they must be analyzed as morphological affixes whose function is to exhibit a structural dependency between two constituants. The analysis proposed for simple sentences and for non-finite clauses refers to this morphological distinction, and allows consequently to reduce the differential properties betwwen sentences and clauses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.