La reponse des lymphocytes t aux recepteurs membranaires, les recepteurs -adrenergiques

par KERI MARIE TATE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Arthur Donny Strosberg.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    De nombreuses maladies autoimmunes sont associees a un dereglement des mecanismes d'immunoreactivite (reconnaissance) tolerance diriges contre des recepteurs membranaires. L'objet de notre etude est de definir les conditions de presentation et de reconnaissance immunitaire d'un recepteur proteique membranaire: le recepteur -adrenergique. Pour cela nous avons tout d'abord, a l'aide de peptides synthetiques couvrant plus de 50% de la sequence du recepteur 2-adrenergique et 20% du 1-adrenergique, cartographie des epitopes t et b caracteristiques de trois haplotypes differents de souris (h-2#d, h-2#b et h-2#k). Les resultats obtenus ont ainsi permis de valider un systeme de prediction d'epitopes t restreints par un haplotype cmh donne. Nous avons, de plus, mis au point differents systemes d'expression des recepteurs -adrenergiques (proteine de fusion dans e. Coli et recepteurs fonctionnels surexprimes par des cellules presentatrices de l'antigene: lymphocytes et fibroblastes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 P.
  • Annexes : 409 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.