Porphyrines superstructurees a liaisons amides secondaires, monomeres, dimeres et trimeres : etude electrochimique des processus redox

par LALLA ASMA EL KASMI

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de JEAN-MICHEL SAVEANT.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'oxydation des metalloporphyrines superstructurees comportant au moins un groupement amide secondaire en position ortho d'un phenyle conduit a une vague bielectronique reversible. Le produit de cette oxydation bielectronique est caracterise par spectroelectrochimie comme etant une isoporphyrine interne. Un systeme redox a deux-electrons-un-proton reversible sans precedent dans la chimie des porphyrines est ainsi mis en evidence. Le mecanisme reactionnel est discute en fonction de l'acidite du milieu et de la vitesse de balayage en voltametrie cyclique. Il est independant de la nature de l'ion metallique central. Le meme phenomene est retrouve avec les dimeres et les trimeres porphyriniques lies par des ponts urees. L'oxydation du dimere et du trimere de cuivre conduit respectivement a une vague a quatre et a six electrons reversible. La reduction des cycles porphyriniques de ces dimeres et trimeres homo et heteronucleaires se fait en differentes etapes ce qui conduit a la formation de composes a valence mixte localisee. Les ecarts de potentiel mesures sont essentiellement dus a la repulsion coulombienne entre les charges negatives introduites lors des transferts d'electrons successifs en grande partie masquee par le nuage ionique positif de l'electrolyte support


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 53 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.