Anticorps polyreactifs : etude structurale et genetique d'une igg2b polyreactive

par ANABELLE SEQUEIRA-LE GRAND

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de STRATIS AVRAMEAS.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude de la polyreactivite a ete abordee par l'analyse structurale et genetique d'un anticorps monoclonale polyreactif: 62h3. L'analyse des sequences nucleotidiques revele la presence de mutations somatiques dans les trois regions hypervariables des chaines lourde et legere. Ces mutations n'alterent pas le comportement polyreactif de l'anticorps. La sequence du gene germinale qui code pour le segment vh62h3 a ete recherchee. Un nouveau gene membre de la famille vh7183 est ainsi decrit. Cependant le vh62h3 est seulement 93% homologue a ce nouveau gene. Un mecanisme de conversion genetique est propose pour expliquer l'origine du segment vh62h3. Les bases structurales de la polyreactivite ont ete etudiees egalement par l'analyse de la frequence d'apparition de chaque acide amine dans les regions charpente et hypervariables de deux groupes d'anticorps: polyreactifs et monoreactifs. La presence de certains acides amines dans les regions exposees aux solvants, pourrait faciliter le contact des anticorps polyreactifs avec plusieurs antigenes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 239 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.