La secretion de la pullulanase de klebsiella oxytoca : une voie complexe chez les bacteries a gram negatif

par ISABELLE REYSS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. PUGSLEY.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des proteines extra-cellulaires a permis de caracteriser deux mecanismes d'exportation: la voie generale d'exportation qu'empruntent les proteines synthetisees avec un peptide signal; des voies propres a certaines proteines sans peptide signal. La pullulanase de klebsiella oxytoca (pula) est le premier exemple d'une proteine utilisant un mecanisme complexe de secretion recourant a un relais entre la voie generale d'exportation et un systeme specifique. Pula, lipoproteine qui coupe les polymeres de glucose, presente une synthese sensible a la repression catabolique et induite par le maltose, les maltodextrines ou le pullulane. La pullulanase gagne d'abord l'exterieur de la membrane externe puis elle est progressivement relachee dans le milieu exterieur. Cette secretion necessite le clivage du peptide signal, selon le mecanisme utilise dans la voie generale d'exportation, ainsi que l'expression de genes supplementaires. Ces genes, tous necessaires a la secretion de la pullulanase dans e. Coli, sont contenus dans deux regions (b et c) encadrant le gene de structure pula. La region b, en aval de pula, contient le gene puls qui est transcrit en sens inverse de pula, dont l'expression est independante du systeme maltose et qui code pour une lipoproteine de membrane externe. La region c forme une unite de transcription unique dont l'expression depend du systeme maltose, situee en 5 de pula et transcrite en sens inverse. Notre recherche a permis de caracteriser en partie cette region c. L'etude a consiste a: determiner par sequencage nucleotidique le nombre de phases ouvertes de lecture potentielle de l'operon; identifier les produits de chacun des genes pul; determiner s'ils sont necessaires pour la secretion de pula; localiser de facon preliminaire les produits pul. Ainsi nous avons mis en evidence 13 proteines, pulc-o, toutes necessaires a la secretion de la pullulanase et situees vraisemblablement dans la membrane interne, sauf puld qui se localiserait plutot dans la membrane externe et pule qui serait une proteine cytoplasmique. L'ensemble des donnees nous conduit a proposer un modele complexe pour la secretion de la pullulanase dans e. Coli, ou interviendraient au moins 24 proteines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 424 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.