Etude experimentale des reactions metal-silicate a haute pression et haute temperature. Applications a la terre

par FRANCOISE GOARANT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Paul Poirier.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Plusieurs melanges de silicates et d'alliages de fer (fe+forsterite, fe+enstatite a 11% de fer, fe+olivine a 11% de fer, fe+fes+olivine a 17% de fer, fes+olivine a 17% de fer) ont ete etudies apres avoir ete soumis a des pressions de 70 a 130 gpa et de hautes temperatures, dans une cellule a enclumes de diamants chauffee par laser. Les echantillons ont ete etudies par microscopie electronique analytique en transmission. Des reactions chimiques se sont produites entre les alliages de fer fondus et les oxydes solides, conduisant a une dissolution de l'oxygene dans le metal liquide et a une diminution importante de la teneur en fer des oxydes en contact avec la phase metallique. Le chrome et le manganese se partagent preferentiellement dans le fer liquide. L'oxygene est donc un candidat serieux pour etre un element leger du noyau de la terre, et les oxydes qui ont ete en contact a haute pression avec le fer liquide devraient avoir un faible rapport fe/fe+mg


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 74 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.