Contribution a l'etude fonctionnelle des lymphocytes t humains cytotoxiques

par VIOLAINE DAVID

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Armand Bensussan.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des clones ctl humains exercant une activite lytique non restreinte par le cmh ont ete etudies. La modulation des moleculaires cd3 de clones ctl entrainait l'abolition de leur double reactivite, specifique allogenique et non restreinte par le cmh, suggerant une reconnaissance croisee par le recepteur t d'un antigene allogenique avec un antigene tumoral. Un anticorps monoclonal (acm), 6. 7, inhibait selectivement la lyse par les ctl, des cellules cibles k562. Une analyse en sds-page indiquait que 6. 7 serait dirige contre cd18. 6. 7 etait mitogenique pour les pbl en culture, de facon dependante des monocytes, et des molecules cd3. 6. 7 se distingue donc des anti-lfa-1 decrits et reconnait un epitope non implique dans l'adhesion intercellulaire. Une population predominante de lymphocytes gamma, delta chez un patient qui presentait un deficit immunitaire prolonge apres greffe de moelle osseuse, a ete etudiee. Ces lymphocytes inhibaient les reponses proliferatives de la population alpha, beta. Un clone gamma, delta, ds6, exercait une activite cytotoxique contre des clones alpha, beta autologues, augmentee en presence de fragments f(ab)#2 anti-cd3, suggerant une non-elimination thymique de lymphocytes autoreactifs. Un acm produit contre ds6, qui ne marquait pas un clone autologue alpha, beta, a immunoprecipite de la surface des lymphocytes ds6 une glycoproteine de 110 kd, sta. Sta etait detecte a la surface de quelques clones gamma, delta principalement, avec une expression variable, ainsi que dans le surnageant de culture des cellules sta positives ds6. Les clones sta positifs avaient en commun de ne pas proliferer en reponse a des billes-cd3. La reponse proliferative de pbl en culture avec l'anti-sta en milieu 10% svf etait tres significative, dependante de la presence des monocytes et des molecules cd3


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 256 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.