Modelisation appliquee a l'etude de l'epidemiologie de l'infection a vih : estimation des risques de transmission du vih et de l'impact du comportement sexuel sur l'epidemie

par FRANCOISE LE PONT

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de A. J. VALLERON.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Deux modeles de simulation ont ete mis au point dans le but d'etudier la dynamique de l'epidemie de l'infection a vih et du sida, et d'estimer le risque residuel de transmission du vih par transfusion sanguine lie a la periode de seroconversion. Pour simuler la transmission sexuelle du vih, une approche evenementielle a ete choisie de preference a une approche mathematique compartimentale car elle permet aisement d'integrer de nouvelles connaissances, de prendre en compte la variabilite d'un grand nombre de facteurs sociologiques, biologiques et demographiques ainsi que de representer la dynamique du reseau de liaisons sexuelles entre les individus. Le modele a permis de selectionner, par l'analyse de sensibilite, les parametres influants sur la dynamique de l'epidemie, d'estimer la probabilite de transmission du vih chez les homosexuels. L'allongement de la duree des liaisons de couples, en particulier lorsqu'elles sont en parallele, accelerent la croissance de l'epidemie. Le second modele de simulation a permis d'evaluer le risque de distribuer un produit sanguin contamine par le vih a 1/12000 en 1986 et a 1/33600 en 1988 en france. Le depistage des anticorps anti-hbc permet de diminuer ce risque de plus d'un tiers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 258 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.