Structures d'acceleration et turbulence dans la fente polaire

par NICOLAS DUBOULOZ

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de RAYMOND POTTELLETTE.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des champs electriques turbulents ont ete observes par le satellite viking dans la fente polaire entre quelques centaines de hertz et quelques centaines de kilohertz, a des altitudes de 10000 km environ: ces emissions sont appelees bruit electrostatique a large bande (belb). Les impulsions de belb sont sans doute provoquees par le passage le long du satellite de structures coherentes, appelees solitons, resultant de l'evolution non lineaire de l'instabilite acoustique electronique. Les emissions de belb sont une des signatures des phenomenes d'acceleration dans la fente polaire. Nous proposons un mecanisme de production de champs electriques statiques paralleles au champ magnetique terrestre qui explique l'observation conjointe de belb, de depletions de densite, de courants et de faisceaux d'electrons alignes avec le champ magnetique, et de coniques ioniques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 134 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.