L'aberration des étoiles et l'éther de Fresnel (1729-1851)

par Arnaud Mayrargue

Thèse de doctorat en Épistémologie et histoire des sciences

Sous la direction de Michel Paty.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .


  • Résumé

    Au travers de cette recherche, nous nous proposons de montrer quel rôle a pu jouer, d'un point de vue épistémologique, la découverte par Bradley en 1729 du phénomène d'aberration des étoiles fixes, dans l'émergence de la théorie ondulatoire de Fresnel au XIXème siècle. Plus précisément, nous montrons les tentatives de Fresnel et de ses successeurs pour élaborer un concept d'éther, en tant que support a la propagation de la lumière, et le rôle central du "coefficient d'entrainement partiel de l'éther", dont on sait l'importance dans la genèse de la théorie de la relativité restreinte. La rupture opérée avec la théorie newtonienne de la lumière, la formulation de la théorie ondulatoire de la lumière par Fresnel, puis encore la seconde rupture opérée avec le modèle d'éther de Huygens pour concevoir un nouveau concept d'éther cohérent avec cette theorie, sont pour nous l'occasion d'analyser comment s'est élaborée une telle théorie, dont les fondements puisent à la fois dans les domaines de l'optique et de l'astronomie. Enfin, l'analyse des travaux de Stokes, contestables sur bien des points, nous permet de montrer cette perspective importante, qui consiste à dissocier le résultat théorique fondamental qui est le. . .

  • Titre traduit

    Stellar aberration and Fresnel's ether (1729-1851)


  • Résumé

    Through this research, we intend to show how, in an epistemological point of view, Bradley's discovery of the stellar aberration phenomenon, in 1729, influenced the Fresnel's theory of waves in the XIXth century. More precisely, we show how Fresnel and the physicians who followed him, tried to built a concept of an ether in which the light could propagate itself, and the main part of the "partial dragging coefficient of ether" ; we know how important is this coefficient on the origin of the theory of relativity of Einstein. The break with Newton's theory of light, the expression of the wave's theory of light by Fresnel, then the second break with the Huygens's model of ether to conceive a new concept of ether that can fit with this theory, give us the occasion of analyse how such a theory was conceived, theory which bases were taken from optical and astronomical areas. At last, the analysis of Sstokes' works, on which many points can be contested, allow us to show this important perspective : the dissociation between the fondamental theorical result which is the. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 201-215

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Bibliothèque de Philosophie - Lettres anciennes.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : M 12418
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (1991) 117
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15946

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 924
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 101
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.