Altérité et domination : du saisissement de l'autre-indien à la mise en place du pouvoir colonial dans le Tawantinsuyu (le récit colonien de la fin du XVème siècle et les récits de l'invasion du Tawantinsuyu au XVIème siècle)

par Christophe Martin

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Robert Jaulin.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .


  • Résumé

    La decouverte de cristobal colon en 1492 va imposer a l'occident chretien une redefinition complete de l'homme et du monde. En repoussant les limites du monde connu elle permettra tout d'abord de dessiner a nouveau les cartes des cosmographes. Le monde clos sera ouvert, vaste, et possiblement infini. Mais c'est surtout l'aboutissement lui-meme du voyage qui, de facon profonde et irrevocable, mettra en cause les certitudes dur l'espace de vie des societes humaines. Cet aboutissement est la rencontre avec l'autre, c'est-a-dire tant les terres du "nouveau monde" que ceux qui les habitent, e que colon appelera "indiens". Le regrd de colon et de ses compagnons se portera sur l'aspect physique de l'autre-indien. Ce dernier sera d'abord saisi dans sa realite apparente, immediatement perceptible. Cette figure de l'alterite va s'organiser autour de codes de la comprehension de l'autre, herites de traditions mythologiques anciennes: il s'agit des mythographies des monstres (definies par des auteurs classiques des antiquites grecque et romaine), et des mythographies des pays imaginaires (atlantide, el dorado. . . ). La fusion de ces figures de l'alterite donnera une grille de lecture a un nouveau continent qui, pour l'occidental, n'en a pas encore. Ces elements qui font la perception de l'autre constituent ensemble une ideologie de l'alterite. C'est le recit de voyage de colon qui servira ici de base a une telle perspective. Les decouvreurs, une fois devenus conquerants, vont alors elaborer une serie de regles de la comprehension de l'autre-indien. L'ensemble reposera sur la cupidite, la quete du pouvoir, la propa


  • Résumé

    Christopher colombus discovery in 1492 will impose a thorough re-definition of man and the world to christian western europe. By enlarging the limits of the known world, it will first enable people to draw anew the cosmographers'maps. The enclosed world will be open, vast and perhaps boundless. But it is chiefly the outcome of the journey wich, in a deep and irrevocable way, will question the certainties about the spaces of life of human social groups. This outcome is the encounter with the other; this other standing for the lands of the new world as well as for their inhabitants, and who will be called "indians" by colombus. The latter will first be seized in his apparent reality, immediately perceptible. This physical apparence of otherness will become organized round codes of the understanding of the other, inherited from ancient mythological traditions wich refer to the mythographies of monsters (defined by classical authors of greek and roman, antiquities) and the mythographies of imaginary lands (atlantis, el dorado. . . ). The blending of these faces of otherness will give a new continent a reading code, wich is not yet the case for western europe, at that time. These elements wich constitute the perception of the other, assemble together to make an ideology of otherness. It is the text of columbus' journey account that will be used as a basis for such perspective. The discoverers once they became conquerors, will then work out a

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 429 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15379
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.