Etude par radiochimie (s#3#5*) et spectroscopie de photoelectrons (xps) des premiers stades de sulfuration d'un alliage cu-30% zn (laiton)

par Gérard Deroubaix

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Philippe Marcus.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans ce travail, les premieres etapes de la sulfuration en milieu h#2s/h#2, d'un alliage cu-30% zn ont ete etudiees a l'aide de la radiochimie du soufre 35 (s#3#5*) et de la spectroscopie de photoelectrons (xps). En xps, un etalonnage precis de la technique sur les differents produits de reaction a ete realise. La radiochimie nous a permis de montrer que la cinetique de sulfuration, a 200c et sous un rapport de pression ph#2s/ph#2 de 1,21 10##3, presente trois regimes reactionnels distincts. Le premier regime correspond a une sulfuration rapide, le second a une evolution plus lente et le troisieme a une nouvelle augmentation de la vitesse de reaction. L'xps a permis l'etude de l'evolution de la surface de l'alliage dans les differents stades de preparation et de sulfuration. Les resultats d'analyses ont montre que dans tous les cas etudies, a l'exception de la preparation par bombardement ionique la surface initiale (avant sulfuration) est recouverte d'une couche mince d'oxyde de zinc (10 a 20 a). Le premier regime de sulfuration correspond donc a la sulfuration directe par h#2s de cette couche d'oxyde, pour donner du sulfure de zinc. Dans le second regime, une couche continue de zns s'est formee, mais des ilots de zno subsistent a l'interface sulfure-alliage. Ces ilots se transforment lentement en zns, probablement par reaction avec des ions s#2# ayant diffuse dans les joints de grains de zns. Des germes de cu#2s apparaissent dans le troisieme regime cinetique a partir de la surface de l'alliage, et tendent ensuite a recouvrir le sulfure de zinc


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 130 P.
  • Annexes : 62 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.