Etude de l'implication des elements du cytosquelette dans le processus secretoire de la prolactine. Analyse du modele fonctionnel des cellules a prolactine en culture

par SOLANGE VAN DE MOORTELE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de René Ozon.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans cette etude, nous avons tente de recueillir des informations sur l'implication du cytosquelette dans le processus secretoire de la prolactine (prl): 1)lors de la stimulation rapide de la liberation hormonale et, 2)au cours des differentes etapes du transport intracellulaire de l'hormone, de son site de synthese (le reticulum endoplasmique rugueux), a son site de liberation (la membrane plasmique). La stimulation a court-terme des cellules gh3b6, une lignee de cellules a prl de rat d'origine tumorale, par la thyroliberine (trh) induit un premier pic precoce de liberation de prl (0-2 min) concomitant avec une exocytose de grains de secretion preformes, suivi par un plateau (5-30 min) concomitant avec des modifications au niveau de la zone golgienne. Le trh induit simultanement des remaniements, precoces et transitoires, dans la distribution de certains elements du cytosquelette. Apres 1 et 2 min de stimulation, des petits amas de tubuline apparaissent sous la membrane plasmique; puis a partir de 5 min, ces amas disparaissent et le reseau des mt se reorganise dans le cytoplasme. Parallelement, le reseau de cytokeratine se developpe dans le cytoplasme, et un fin reseau de filaments d'actine s'organise, de maniere transitoire, a la peripherie des cellules, apres 5 et 10 min de stimulation. Cependant, nous n'avons pas pu etablir de correlation precise entre ces modifications et les mecanismes de transduction mis en jeu dans l'effet du trh. Les effets de deux drogues connues pour agir sur les microtubules (le nocodazole, agent depolymerisant, et le taxol, agent polymerisant et stabilisateur) ont ete testes sur le processus secretoire de la prl dans les cellules gh3b6. Outre leurs effets specifiques sur les microtubules, ces deux drogues modifient l'organisation de l'appareil de golgi et la distribution subcellulaire de la prl, mais ne perturbent ni la secretion de la prl, ni l'effet stimulant du trh sur cette secretion, ni la liberation de prl neosynthetisee appreciee par des experiences de pulse-chase. Il en est de meme pour les cellules a prl de rat normales en culture primaire. Ces resultats suggerent que les microtubules n'interviennent pas directement dans le processus secretoire de la prl, ni dans le trafic membranaire qui lui est associe, au moins pour ces modeles de cellules a prl in vitro, non polarisees, mais qu'ils auraient plutot, grace au role important qu'ils assument dans l'organisation spatiale des cellules, un effet facilitateur sur ce phenomene

  • Titre traduit

    Study of the implication of cytoskeletal elements in the prolactin secretory process. Analysis of the functionnal model of prolactin cells in culture


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 171 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.