Theorie et pratique de sqil, un langage intermediaire pour la compilation des langages fonctionnels

par NITSAN SENIAK

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Christian Queinnec.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these est consacree a la compilation efficace du flot de controle dans les langages fonctionnels. Nous proposons un nouveau langage intermediaire, nomme sqil, qui a ete concu par une methode rationnelle basee sur l'expression de proprietes implementatoires en semantique denotationnelle, sqil induit une methodologie de compilation originale, dite par specialisation explicite. Nous decrivons deux implementations performantes de sqil


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 113 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie . Section Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1991 631
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.