Recherches ecologiques, cytologiques et biochimiques sur le comportement entomopathogene de certaines especes a tendance saprophytique du genre cinidiobolus (zygomycetes, entomophthorales)

par BEATRICE NORO RAFANOMEZANTSOA-RANDRIAMBOLOLONA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de BERNARD PAPIEROK.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude comparative du comportement pathogene de souches de differentes especes de conidiobolus (zygomycetes, entomophthorales) a l'egard du puceron acyrthosiphon pisum et de la chenille de galleria mellonella a permis notamment de montrer que c. Humicolus, jamais trouve jusqu'a present sur arthropodes dans les conditions naturelles, a une potentialite entomopathogene. Parmi les especes de conidiobolus produisant en milieu liquide agite des metabolites toxiques par injection sur les chenilles de g. Mellonella, c. Coronatus se revele comme la plus toxinogene. Cette toxicite se manifeste en particulier par une hemorragie au trou de piqure, l'effet anticoagulant de substances produites par une entomophthorale est ici signale pour la premiere fois. Les deux isolats de c. Coronatus les plus virulents a l'egard de a. Pisum, parmi lesquels se trouve une souche isolee de lesions humaines, sont egalement les plus toxinogenes. Chez cette espece fongique, il semble exister une certaine relation entre les conditions thermiques optimales pour la croissance in vitro et l'origine geographique de la souche. Les processus de l'infection du puceron a. Pisum, par c. Osmodes ont ete observes pour la premiere fois en microscopie optique (grace a une methode originale d'enrobage des specimens dans de la gelose, permettant de conserver en l'etat les structures fongiques presentes a la surface de l'insecte) ainsi qu'en microscopie electronique. Cette entomophthorale saprophyte induit des reactions de defense chez le puceron hote, ce qui n'est pas le cas de c. Obscurus, espece parasite. Des etudes realisees par chromatographie et electrophorese avec les filtrats d'une souche toxique de c. Coronatus ont mis en evidence deux proteines, de 42 et 29 kda respectivement, toxiques envers les chenilles de g. Mellonella, la premiere paraissant avoir un effet anticoagulant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 126 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1991 615
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.