Role des lipocortines/annexines dans la signalisation du facteur de croissance fgf. Implication dans le controle de l'activite mitogenique des cellules endotheliales vasculaires humaines

par CHRISTINE PATTE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Yves Courtois.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le present travail, nous avons aborde l'etude de la signalisation de fgf basique dans l'epithelium du cristallin oculaire et surtout dans les cellules endotheliales de la veine ombilicale humaine (huvec). Dans un premier temps, a partir du cristallin, nous avons purifie un recepteur de fgf basique et montre que ce compose possede une activite tyrosine-kinase intrinseque. Nous avons ensuite isole une lipocortine/annexine de 69kd (p69) de l'endothelium vasculaire et montre, eu egard a sa sequence n-terminale, que cette proteine pourrait etre une nouvelle lipocortine. En outre, nous avons montre que la transduction du signal dans les cellules huvec resulte de la synergie d'une double activation en fin de g1: une stimulation par le fgfb du nombre de molecules de p69 liees a la membrane plasmique; et une brutale phosphorylation de la p69 par une proteine kinase c. Ce double processus se traduit par une brutale activation de la phospholipase a2 et de la liberation de l'acide arachidonique, par une production resultante accrue de certains derives eicosanoides des lipo-oxygenases, tels que l'hete, et finalement par une stimulation importante de la synthese de dna. Enfin, nous avons montre que les cellules huvec detiennent une proteine de 34kd, immunologiquement reliee a la lipocortine i, qui parait etre impliquee dans le processus d'endocytose du fgf. Ce modele de transduction du fgf est le premier qui caracterise une cascade d'evenements causals allant de la membrane plasmique jusqu'au noyau cellulaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 381 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.