Evolution des lipides membranaires de racines de rhododendron (rhododendron cv. Jean-marie de montague) au cours de l'endurcissement et a l'issue de cycles de gel-degel. Relation avec l'activite de certaines enzymes impliquees dans la peroxydation des lipides membranaires

par MURIEL LOUBARESSE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN DEREUDDRE.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Huit heures de lumiere ainsi qu'une thermoperiode +10/+5c appliquees pendant 40 jours induisent l'endurcissement du systeme racinaire de rhododendron. Au cours de l'endurcissement, les taux de phospholipides et de galactolipides augmentent, les teneurs maximales etant obtenues apres 40 jours de traitement. Ces accroissements sont accompagnes d'une augmentation de l'insaturation des chaines d'acides gras comme l'attestent les diminutions du rapport c18:2/c18:3. Les racines endurcies 40 jours et soumises a des refroidissements par paliers successifs de 24 heures allant de 0c a 15c suivis de rechauffements de meme duree a +20c, presentent des teneurs en phospholipides et galactolipides constamment superieures a celles observees pour les racines non endurcies. Au cours de l'abaissement de temperature et a l'issue du rechauffement, on note une accumulation d'acide phosphatidique tandis que la phosphatidylcholine et le digalactosyldiacylglycerol diminuent. De plus les teneurs en acide linoleique et linolenique des differentes categories lipidiques sont toujours plus elevees dans les racines endurcies. Les taux de peroxydes et de malondialdehyde s'accroissent fortement a l'issue des differents cycles de gel-degel attestant une forte peroxydation des lipides membranaires; ce processus est ralenti dans les racines endurcies 40 jours. Les dosages des activites lipoxygenase, catalase et superoxyde dismutase ont permis de mettre en evidence une diminution de l'activite lipoxygenase avec une augmentation concomitante des activites catalase et superoxyde dismutase pendant l'endurcissement du systeme racinaire; au contraire, un accroissement de l'activite lipoxygenase et une diminution des activites catalase et superoxyde dismutase sont observes a l'issue de chacun des cycles de gel-degel, ce processus est moins important dans les racines endurcies 40 jours


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 211 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.