Etude petrologique des laves alcalines du massif d'oku : un ensemble volcanique de la ligne du cameroun

par JUSTIN LISSOM

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de BERNARD DERUELLE.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le massif d'oku est le plus septentrional des grands massifs continentaux de la ligne du cameroun, un ensemble volcano-plutonique oriente n30e, d'age tertiaire a actuel. Situe pres de l'intersection entre le prolongement sur le continent de la faille transformante de patos et les structures n30e de la ligne du cameroun, le massif d'oku est constitue par differents types de basaltes, de benmoreites, de trachytes et de rhyolites. Les basaltes inferieures contiennent d'abondants xenocristaux riches en nickel et chrome (olivine, clinopyroxene, spinelle, phlogopite), alors que les basaltes superieures contiennent des xenocristaux riches en fer (pyroxene, kaersutite, apatite). Les compositions des mineraux constitutifs des benmoreites au nord du massif sont differentes de celles des benmoreites au sud du massif. L'olivine des benmoreites au nord du massif a une composition proche de la fayalite; l'olivine des benmoreites au sud du massif contient jusqu'a 74% de forsterite. Les trachytes et les rhyolites peuvent etre subdivises en deux groupes avec et sans mineraux ferromagnesiens. Ces differences dans la mineralogie se refletent sur la composition chimique des roches. L'etude des elements majeurs, des elements en traces et des terres rares montre que les basaltes et les benmoreites sont issus de la fusion partielle d'une source mantellique. Les trachytes et les rhyolites proviennent de la cristallisation fractionnee des liquides de composition benmoreitique. Cette genese des laves temoignerait d'une tectonique periodique basee sur le rejeu senestre de failles decrochantes liees a l'ouverture de l'atlantique sud


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 259 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.