Modulations de la liberation de gaba in vivo dans le systeme striato-nigro-colliculaire chez le rat

par NINON LANTIN-LE BOULCH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marie-Jo Besson.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La liberation de gaba neosynthetise a partir de glutamine tritiee a ete mesuree in vivo chez le rat anesthesie par la ketamine, dans la substance noire et/ou dans le colliculus superieur ipsilateral (cs), superfuses en continu a l'aide de canules push-pull. En accord avec la densite elevee des terminaisons gabaergiques nigrales (issues des neurones du striatum, du globus pallidus et de la snr), une intense liberation spontanee de gaba a ete mesuree dans la pars reticulata (snr: 1303123 pci/10min); elle est partiellement dependante du calcium. Les changements de la liberation nigrale spontanee, associes soit a la lesion des neurones striato- et pallidonigraux par l'acide kainique, soit aux modifications induites de l'activite des neurones nigraux, suggerent que ces derniers fournissent 20-30% du gaba total mesure dans la snr. En accord avec la repartition topographique des neurones nigrocolliculaires et avec leur forte activite spontanee, une importante liberation spontanee de gaba a ete observee dans les couches intermediaires du cs (58249 pci/10min), elle est partiellement dependante du calcium. La stimulation ou l'inhibition pharmacologique de l'activite des neurones nigraux a provoque respectivement une elevation et une reduction de la liberation colliculaire de gaba. Le parallelisme de ces changements fournit un moyen privilegie pour etudier l'influence de la dopamine (da). Les fluctuations de liberation de gaba mesurees dans la snr et/ou dans le cs, par activation ou blocage de l'influence dopaminergique, suggerent que la da favorise la liberation striato-pallidonigrale de gaba par activation des recepteurs d#1, tandis que l'activation des d#2 stimule la liberation provenant des neurones nigrofugaux. Sachant que la stimulation unilaterale des vibrisses provoque une activation des neurones striatonigraux contralateraux souvent accompagnee d'une pause de l'activite nigrale (snr), nous avons verifie qu'une telle stimulation augmente la liberation nigrale de gaba et que cette reponse, qui requiert l'integrite du striatum, est soumise au controle des neurones da du groupe a9


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 800 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.