Analyse moleculaire de la restrictocine : une toxine proteique des aspergillus

par Bernard Lamy

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de BERNARD DUJON.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La restrictocine est une toxine proteique secretee par une souche d'aspergillus restrictus. Decouverte en raison de ses capacites anti-carcinogenes, elle est un des inhibiteurs de la synthese proteique les plus efficaces. Elle agit par clivage specifique d'un des sites de l'arn ribosomal universellement conserves. Apres avoir clone et caracterise le gene de la restrictocine (gene res), nous l'avons introduit chez aspergillus nidulans, et nous avons montre que la toxine y est alors exprimee. Ceci prouve qu'un mecanisme specifique n'est pas necessaire pour proteger les cellules productrices, mais que la restrictocine est initialement traduite sous une forme inactive dans le cytoplasme. Cette prorestrictocine subirait un processus de maturation au cours de sa secretion. Les premieres donnees concernant l'eventuelle utilisation du gene res pour l'elaboration de systemes de production de proteines heterologues par les aspergillus ont ete acquises. Nous avons, au moyen d'etudes comparatives de la structure primaire de la restrictocine avec d'autres ribonucleases, analyse sa parente avec la famille des ribonucleases microbiennes. Quelques premiers jalons peuvent ainsi etre poses pour un examen futur de la structure tridimensionnelle de la proteine. En collaboration avec j. P. Latge et m. Moutaouakil (dept. De mycologie de l'institut pasteur) nous avons montre que l'antigene 18-kda retrouve de facon majoritaire dans les urines de malades atteints d'aspergillose invasive est une toxine de la meme famille que la restrictocine. Le clonage et la determination de la sequence nucleique du gene de cet antigene 18-kda d'aspergillus fumigatus ont confirme l'identite entre les deux proteines. Cette decouverte pourrait etre celle d'un facteur de virulence de cette espece d'aspergillus pathogene, et il est imaginable que nous ayons isole le premier gene specifique de ces champignons opportunistes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 162 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.