Interactions idiotypiques dans le controle physiologique et therapeutique de l'autoimmunite

par Gilles Dietrich

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de MICHEL D. KAZATCHKINE.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La perfusion d'immunoglobulines g humaines a usage intraveineux (ivig), prepares a partir d'un pool de plasma d'un grand nombre de donneurs sains, s'est revelee efficace dans un certain nombre de maladies autoimmunes. La retention de l'activite autoanticorps par des fragments f(ab)2 d'ivig et la reconnaissance par les ivig de determinants idiotypiques exprimes par des autoanticorps et definis par des reactifs anti-idiotypiques produits chez l'animal, montrent que les ivig contiennent des anticorps anti-idiotypiques contre des autoanticorps associes aux maladies autoimmunes. Les ivig interagissent egalement avec des anticorps naturels presents dans ces preparations. La contribution des donneurs ages et des femmes ayant eu plus d'un enfant serait plus importante pour l'expression par les ivig d'une activite anti-idiotypique contre les autoanticorps pathologiques. L'activite anti-idiotypique des ivig peut egalement resulter d'une contribution synergique de chacun des individus participant a l'elaboration des pools. Les fluctuations en fonction du temps du titre des autoanticorps directement impliques dans la pathologie et les autoanticorps sans signification pathologique sont modifies chez les patients avec une maladie autoimmune. Ainsi, la perfusion modifie chez les patients traites, la dynamique des fluctuations du titre des autoanticorps pathologiques et naturels. On peut envisager que les ivig agissent au-dela d'une simple suppression idiotypique des autoanticorps et representent une therapeutique immunorestauratrice permettant a un sujet autoimmun de trouver des elements regulateurs d'un reseau immunitaire normal qui fuit font defaut


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 203 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.