Replication de l'adn et oncogenes nucleaires : apport du modele des archaebacteries halophiles

par IRENE SOROKINE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Blangy.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'archaebacterie halophile haloferax volcanii peut synthetiser de l'adn independamment de toute synthese proteique. Cette synthese, de taux nettement inferieur a celle se produisant dans les conditions normales, est sensible a l'aphidicoline et semble concerner tout le chromosome. Une autre archaebacterie halophile, halobacterium halobium, possede au moins trois types d'enzymes pouvant synthetiser de l'adn. La premiere enzyme est immunologiquement apparentee a l'adn polymerase alpha du foie de rat. Sensible a l'aphidicoline et resistante aux didesoxynucleotides, elle possede une activite primase associee. Cette adn polymerase d type alpha a, de plus, une activite exonucleasique 35 rappelant celle des adn polymerases de type delta. La deuxieme enzyme est resistante a l'aphidicoline, sensible aux didesoxynucleotides et possede des activites exonucleasiques 35 et 53 associees. Cette adn polymerase ressemble aux adn polymerases eucaryotiques de type beta et a l'adn polymerase i d'e. Coli. Quant a la troisieme enzyme, c'est une primase-transcriptase-reverse possedant une activite rnase h associee comme les transcriptases reverses retrovirales et certaines transcriptases reverses eubacteriennes. Nous avons ensuite recherche d'autres proteines de type eucaryotique et, plus precisement, de type retroviral chez les archaebacteries. Nous avons ainsi pu detecter et purifier une proteine de 70 kda, immunologiquement apparentee a la proteine v-myc et qui est probablement l'une des sous-unites de l'adn polymerase alpha d'h. Halobium, ainsi qu'une proteine de 84 kda, immunologiquement apparentee a la proteine c-myc que nous avons utilisee dans la detection d'anticorps anti-myc circulants chez l'etre humain. Cette etude a ete etendue a l'oncogene myb


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 521 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.